Charte de Waterloo en Transition

(version du 14 mai 2017 approuvée lors de la réunion plénière du 31 mai 2017)

I. Notre Mission

« Waterloo en transition » s’inscrit d’une part dans la continuité du mouvement « Et Si On Faisait Autrement » lancé en août 2015 par le Centre Culturel de Waterloo, la Maison des Jeunes de Waterloo et quelques habitants de Waterloo, et d’autre part dans le mouvement mondial des initiatives de transition lancé en 2006 sous l’impulsion de Rob Hopkins en Angleterre pour encourager le passage d’une société mondialisée très dépendante des énergies fossiles à des communautés locales interconnectées dans une dynamique à la fois résiliente et durable.

« Waterloo en transition » est  un mouvement citoyen qui  veut  rassembler tous les citoyens motivés prêts à unir leurs force, créativité et énergie  au travers d’actions et de projets concrets à Waterloo, favorisant la solidarité, les échanges, et un mode de vie respectueux de l’environnement et des êtres humains présents et à venir.

II. Notre Projet, notre Vision

Face aux crises économiques, financières, sociales, écologiques et politiques, la transition veut mettre en place des solutions positives et créatives pour un avenir durable et joyeux.

Nous relevons le défi d’une communauté qui recrée le lien avec notre Terre nourricière ainsi qu’avec tous ses habitants, qui instaure une justice sociale, qui crée une qualité démocratique de son fonctionnement, une communauté audacieuse qui prend « soin » de ses membres.

COMMENT ?

En proposant, au niveau local, une dynamique collective et participative, porteuse de projets concrets visant à transformer nos comportements quotidiens et nos mentalités en améliorant notre lieu de vie à tous les niveaux.

AVEC QUI ?

Avec toutes celles et tous ceux (citoyens, associations, commerçants, responsables politiques, etc.) qui souhaitent évoluer et trouver ensemble des solutions concrètes et porteuses d’avenir, quels que soient leur âge et leur situation sociale.

AVEC QUELS MOYENS ?

Ceux dont nous disposons en tant que citoyens responsables, d’un pays libre et plein de ressources :

  • C’est en faisant preuve d’ouverture d’esprit, en étant à l’écoute des autres et en étant prêts à nous remettre en question que nous construirons progressivement un monde plus juste et plus durable,
  • La création de liens dans les quartiers, entre les habitants, les commerçants, les élus locaux, les écoles, les maisons de repos, CPAS, associations, etc.
  • Notre enthousiasme à travailler en synergie !

III. Nos Valeurs

 Les valeurs de « Waterloo en Transition » sont alignées sur les principes de la Transition.

  1. La positivité : toujours chercher activement, trouver et mettre en place des solutions crédibles et appropriées aux problèmes rencontrés. Faire usage du « bon sens » et toujours exposer la situation de façon aussi claire, accessible, constructive et dynamisante que possible.
  2. L’importance de l’information: donner accès à une information de qualité et faire confiance aux personnes pour prendre les bonnes décisions.
  3. L’inclusivité et l’ouverture: maintenir un dialogue ouvert et franc avec toutes les catégories de citoyennes et citoyens ainsi qu’avec les autorités locales. La conviction que c’est ensemble que l’avenir est possible et que chacune, chacun est important.
  4. Le partage et la mise en réseau: il est essentiel de partager les expériences et de contribuer à leur essor, ainsi que de continuer à apprendre ensemble.
  5. La résilience: la capacité (pour une personne, un système ou une collectivité) d’encaisser un changement, de se réorganiser en intégrant ce changement, tout en conservant ses qualités essentielles et d’avancer ensuite un cran plus loin.
  6. La transition fait sens, intérieure et extérieure : une réflexion sur soi-même ainsi que sur le système économique et politique, et ses alternatives.
  7. Subsidiarité : permettre l’auto-organisation et la prise de décision au niveau approprié.

 

IV. Notre Mode de Fonctionnement

  1. Les principes de fonctionnement suivants nous guident tant au niveau des groupes-projets que de la dynamique collective du mouvement :
  • Egalité des membres : une personne = une voix. Toute personne représentant une association, un organisme ou une institution déclarera le cas échéant si sa voix est exprimée en son nom propre ou au nom de l’association, organisme ou institution qu’elle représente.
  • Egalité et autonomie des groupes-projets (voir également point 2 ci-dessous).
  • Fonctionnement sur base participative, et circulation libre et respectueuse de la parole et des informations.
  • Subsidiarité : encouragement des prises d’initiative par chacun.e pour autant que ladite initiative soit en ligne avec la mission, la vision et les valeurs du groupe-projet et du mouvement.
  • Implication suffisante de chacun.e dans la mesure de ses souhaits et possibilités.
  • Prééminence de l’intérêt collectif sur l’intérêt individuel.
  • Accent sur la diversité car la diversité est une richesse et source de complémentarité.
  • Usage des mails limité aux échanges d’informations pratiques : tout débat d’idées, échange d’opinions, de règlement de conflit, etc. fait l’objet d’une rencontre entre personnes.
  • Absence de récupération commerciale, politique ou idéologique.
  • Souveraineté : chacun(e) des membres veille à prendre soin de ses propres besoins, de ses limites, de son intégrité physique et morale et de son engagement, et renonce explicitement à toute action ou tout recours de quelque nature que ce soit à l’encontre des groupes-projet dont il fait partie et/ou du mouvement « Waterloo en Transition ».
  • Optimisation de la conduite des réunions : préparation par un groupe de volontaires (si possible, chaque fois différent), communication préalable de l’ordre du jour à l’ensemble des membres, répartition des rôles (facilitateur, gardien du temps, preneur de notes, etc.) en début de réunion, envoi des notes à l’ensemble des membres après la réunion dans le délai convenu, etc.
  1. Au niveau des groupes-projets, les principes de fonctionnement suivants sont également d’application :
  • Autonomie de décision et d’action : chaque groupe-projet est autonome dans ses prises de décisions, le choix de ses projets, ses partenariats, la constitution d’une cagnotte et la mise en œuvre de ses actions pour autant qu’il y ait alignement avec la mission, la vision et les valeurs du mouvement.
  • Rotation des tâches de coordination : afin d’éviter que les tâches de coordination n’incombent qu’à un petit nombre de personnes, il est fondamental que ces tâches soient reprises régulièrement par de nouvelles personnes (au moins une rotation par semestre).
  1. Au niveau de la dynamique collective du mouvement, les principes de fonctionnement complémentaires suivants sont d’application :
  • Création d’un groupe-projet spécifiquement dédié à la préparation et la participation aux réunions plénières, à la communication (site web, page Facebook, infolettre, etc.) et à l’organisation d’actions collectives pour faire connaître le mouvement, aux contacts avec d’autres associations, organismes et institutions de Waterloo et d’ailleurs dans une démarche d’ouverture et de coopération, etc.
  • Implication régulière de chacun.e dans ce groupe-projet.
  • Ce groupe-projet est à parité avec les autres groupes-projets.

V. Retrait, Suspension, Exclusion et Fin du Mouvement

  1. Toute personne est libre de suspendre sa participation ou de quitter un groupe-projet ou le mouvement « Waterloo en Transition » quand elle le désire et sans devoir se justifier.
  2. Toute personne ne respectant manifestement pas la philosophie du groupe-projet ou du mouvement « Waterloo en Transition » ou qui en enfreint les valeurs et principes de fonctionnement risque une suspension ou l’exclusion pure et simple du groupe, après délibération et décision sur base d’un vote à la majorité simple en réunion plénière (avec les membres présents) dudit groupe-projet ou mouvement. Aucune indemnité, pour quelque motif que ce soit, ne peut être réclamée par la personne suspendue ou exclue.
  3. La suspension ou la cessation de l’activité d’un groupe-projet ou du mouvement « Waterloo en Transition » ne peut être décidée qu’après délibération et décision sur base d’un vote à la majorité simple en réunion plénière (avec les membres présents) dudit groupe-projet ou du mouvement. Dans ce cas, l’ensemble des membres du groupe-projet ou du mouvement seront informés par email. En cas de dissolution d’un groupe-projet, les membres du groupe-projet présents décideront ensemble de l’affectation d’un éventuel solde de caisse (cagnotte) pour autant que cet argent serve à un projet similaire ou en ligne avec l’esprit de « Waterloo en Transition ». En cas de dissolution du mouvement « Waterloo en Transition », l’éventuel solde de caisse (cagnotte) sera intégralement versé (après déduction des éventuels frais en cours) à l’asbl Réseau Transition. Aucune indemnité de quelque nature que ce soit ne pourra être réclamée par les membres du mouvement.

VI. Mise à jour de la Charte

La présente charte sera remise à jour régulièrement (semestriellement) sur base des demandes de modifications/ajouts de la part des membres. Ce travail de mise à jour sera réalisé par un groupe de volontaires issus des membres de « Waterloo en Transition » dans l’esprit des valeurs qui animent le mouvement.